Quelques considérations sur les télécoms à San Francisco

Après avoir ouvert un compte en banque, trouvé un studio - non sans peine -, deux aspects de la communication moderne ne peuvent pas être éludés. D'une part, le mobile. De l'autre, le fixe, dans son acception de connectivité à Internet. Michael s'est prêté à l'exercice début juillet. Quel est l'état des télécom dans la ville de San Francisco et qu'ai-je choisi personnellement?

1. Le mobile: Aio Wireless

Les réseaux mobiles sont passés depuis quelques mois à la 4G LTE à San Francisco. La plupart des grands opérateurs - TMobile, AT&T, Verizon, Sprint - disposent d'une très large couverture extérieure. AT&T et Verizon brillent par leur couverture indoor (intérieure). Il est utile de préciser qu'à 4G, il convient ici d'ajouter la mention LTE, qui fait référence à la 4G telle que Proximus et Base l'ont lancée en Belgique. Jusqu'ici, le terme 4G évoquait chez T-Mobile et AT&T ce que l'on appelle la 3G+ en Europe, à savoir les dernières évolutions de la 3G HSPA (notamment le Dual Carrier).

Souscrire à un abonnement n'est pas aisé pour un expatrié! Tout comme pour acheter une voiture, louer un appartement, il faut disposer d'un numéro de sécurité sociale et d'un historique de crédit suffisant (credit score), ce qui signifie la capacité à rembourser ses dettes. Elle semble d'ailleurs importer bien davantage qu'un compte en banque tenu en bon père de famille. La recette? Patienter plusieurs années pour créer un équilibre entre ne pas vivre à crédit et obtenir des crédits. Pour un expatrié, le serpent se mord la queue: pour créer une ligne de crédit, il conviendra - sauf exceptions - de placer une somme équivalente à celle que la carte/ligne représente. Absurde? Oui, mais inévitable - nous verrons! -.

Pour souscrire à un abonnement à AT&T ou TMobile, il convenait ainsi de bloquer la somme de 400 ou 500 USD durant 6 à 12 mois. Hors de question. Solution? Une formule prépayée.

J'ai comparé la couverture des deux réseaux et conclu à la souscription d'une offre Aio Wireless.  Ce MVNO est une filiale directe d'AT&T et permet d'être connecté aux réseaux haut débit de l'opérateur: 3G, 3G+, 4G, LTE. Certes, les vitesses sont limitées (4 Mbps en 4G et 8 Mbps en LTE). Actuellement, j'ai souscrit à l'offre Aio Smart (55 USD / mois) pour disposer de 2 GB en 4G/LTE et des appels/messages illimités aux Etats-Unis. Pour 15 USD de plus, l'Aio Passport offre les appels illimités vers les lignes fixes dans le monde, les SMS et MMS illimités dans le monde, ainsi que 100 minutes vers les mobiles dans les pays fonctionnant sur le principe du tarif de terminaison - ce que l'opérateur touche lorsqu'un appel arrive sur son réseau -, dont la Belgique. A ce propos, une minute d'appel aux Etats-Unis est facturée à la personne qui appelle et celle qui reçoit l'appel. En contrepartie, il n'existe aucune différence de tarif entre un appel vers/d'un mobile et un appel vers/d'un fixe. Facture mensuelle? 70 USD (il faudra évaluer la nécessité d'Aio Pro dans quelques semaines), soit 53 euros.

Image
Image

La couverture d'AT&T dans la ville est très dense, exception faite de quelques stations de Muni (métro sous-terrain principalement). Le nombre absolument affolant de smartphones connectés rend à certaines heures l'utilisation d'Internet mobile lente et compliquée, y compris en 4G LTE, conduisant à des pages d'erreur ou l'incapacité d'un terminal à télécharger la moindre donnée. AT&T a déployé une série assez impressionnante de hotspots Wi-Fi pour soulager les réseaux mobiles. Le Wi-Fi gratuit est lui aussi généralisé dans la plupart des lieux publics et des commerces. Dans la ville, Google fournit un accès gratuit à Internet - particulièrement rapide! - dans 31 espaces publics.

A noter que la 2G s'en va. T Mobile - le seul à proposer la technologie HD Voice - remplace ainsi petit à petit ses antennes 2G EDGE par de la 3G+. Depuis trois semaines, j'ai aperçu 2 fois le signe "E" sur mon téléphone. Chez Aio Wireless, lorsqu'un appel arrive, le signe LTE fait place à 4G (3G+). Pas de VoLTE à l'horizon.

Aio Wireless dispose de deux applications mobiles pour iOS, Android et Windows Phone. My Aio App pour la gestion de son compte (très très précise, y compris pour les minutes d'appels vers l'étranger) et Aio Wi-Fi (pour la connexion aux hotspots partenaires, dont attwifi).

La perspective d'un abonnement n'est pas exclue, mais les prix sont particulièrement élevés en dehors de T-Mobile (où l'illimité est facturé 70 USD). L'abonnement voix/messages/données peut rapidement atteindre 100 USD par mois, voire bien plus.  Aio me convient pour l'instant, après avoir connu des déconvenues avec un autre MVNO, Net10, lui aussi sur le réseau AT&T (pour moi en tout cas). Net10 achète sans doute la bande passante aux grands opérateurs - ils travaillent avec TMobile, AT&T et Verizon - avec un sens certain de l'économie.

2. Internet à la maison

AT&T proposait une formule dual-play: télévision et Internet via la technologie ADSL2+ (et oui!).  Vitesses annoncées? 18 Mbps pour Internet, HD pour la télévision (sans impact sur la connexion à Internet). Là encore, impossibilité d'être raccordé en dual play (69 USD tout de même) sans verser un dépôt de 600 USD (les niveaux semblent répondre aux lois du hasard). Verizon n'était pas disponible. Câble impossible à installer (Comcast) pour une raison inconnue.

Un petit tour sur Yelp m'a permis de trouver une solution. Et quelle solution! Webpass raccorde des immeubles à la fibre optique. Commande passée à 21h, installation le lendemain à 12h. Pour 50 USD (38 euros), sans dépôt, sans contrat, je dispose désormais d'une connexion symétrique à Internet qui devrait être de 200 Mbps. Or, l'immeuble dans lequel je me suis installé est tellement neuf que les vitesses ont été revues à la hausse, à 450 Mbps environ (le technicien très sympathique qui a réalisé l'installation en dix minutes parlait déjà du Gbps pour "very soon"). Résultat? (via Ethernet) Download à 446 Mbps contre 209 Mbps en upload. Ping: 5 ms.

Image
Image

Le modem? Il n'y en a pas. Il suffit de raccorder un câble Ethernet à l'arrivée de l'appartement, d'installer un switch et/ou un routeur Wi-Fi. La fibre à la maison, c'est donc cela:

Image
Image

Un appel au support technique pour signaler un problème de localisation de ma connexion (notamment pour Google Maps et Zipcar) a été pris en charge en 3 minutes et résolu en moins d'une heure.

Je ne sais pas encore ce qu'il convient de faire avec une réserve de 450 Mbps sans limite de trafic mensuel, mais je trouverai.

3. Et la télé?

Plus d'une trentaine de chaînes HD et SD sont accessibles via une simple antenne intérieure (façon TNT). Je penche pour cette solution. Quant aux séries, émissions belges et françaises, solution toute trouvée: une tablette et des applications connectées à une télévision. Les boîtiers ne manquent pas: Apple TV, Roku, WD TV, etc.

Mise à jour: Aio Wireless a fait alliance avec Cricket, après le rachat de ce dernier MVNO par AT&T, approuvé début 2014.